Festival  International du Film Indépendant de Bordeaux

 
Pour la deuxième fois, le collège F. Goya a participé au FifB. Cette nouvelle édition s’intitulait « Lutte Jeunesse ». Les films projetés parlaient tous de luttes et  de combats pour la fraternité, pour l’universalité des droits humains.
La classe de 3°B a assisté à la projection de L’île aux chiens de Wes Anderson. Ce film, réalisé en stop motion, n’a laissé personne indifférent.


« Je suis parti au cinéma en me disant que le film allait être enfantin car je n’avais jamais vu de film en stop motion. J’ai été surpris par la qualité du film. Tous les personnages ont été réalisés en silicone et il a fallu six ans pour réaliser ce film. Une vraie prouesse artistique. » Sofiane.

« Avant d’aller voir le film, je pensais que je n’allais pas l’aimer ; les films en stop motion que j’avais vus auparavant ne m’avaient pas plu car je ne les trouvais pas réalistes. Mais j’ai énormément aimé L’Île aux Chiens car tout était cohérent : le décor était réaliste ainsi que les personnages et la bande son était géniale ». Ilyana.

« J’ai beaucoup aimé L’Île aux Chiens. Premièrement parce que je suis admiratif des 6 ans de travail qui ont permis de créer ce film et deuxièmement parce que Wes Anderson arrive à faire passer beaucoup de messages à travers son œuvre. Néanmoins, je n’ai pas beaucoup aimé la fin du film car j’ai trouvé que tout était un peu trop beau. » Esteban

« J’ai beaucoup aimé L’île aux chiens pour les raisons suivantes : l’esthétique du film est très belle, on oublie qu’il s’agit de stop motion en raison du nombre important de détails ; tout est bien placé et rien n’est laissé au hasard. Ensuite je trouve la bande –son très bien rythmée par les percussions et les sifflements. Enfin, le scénario transmet un message politique qui passe bien ». Mathieu
« J’ai beaucoup aimé ce film. [..]Les émotions transparaissent bien même s’il s’agit de personnages en silicone, ce qui est une prouesse étant donné la difficulté de fabriquer pour chaque émotion, un visage différent. » Sarah